Keus

Côte&Ciel + Sandqvist

Scroller pour en savoir plus ThomasThomas - founder / mad of backpacks -

Je profite de cet article pour vous remercier très fort : vous avez été nombreux à nous faire confiance en 2018, ce qui nous encourage à vous proposer encore plus de choses pour cette nouvelle année ! D’ailleurs, notre équipe vous prépare en ce moment plusieurs surprises, notamment l’arrivée des marques Côte&Ciel et Sandqvist. Nous avons rencontré leurs représentants respectifs il y a quelques semaines et notre partenariat devrait débuter prochainement. L’occasion pour moi de vous parler un peu de ces deux marques.

CÔTE&CIEL

J’ai fait la connaissance de l’équipe Côte&Ciel au salon « Tomorrow » qui avait lieu en janvier dernier à Paris. Pour ceux d’entre vous qui ne la connaîtraient pas, sachez qu’il s’agit d’une marque française, créée en 2008 et qui depuis, a su se démarquer par ses modèles hors du commun.

Ce que j’aime chez eux, c’est leur manière de travailler systématiquement à contre-courant. Ils repensent tous les usages, toute la gestuelle associée habituellement à l’utilisation d’un sac ou d’un sac à dos.

Les fonctionnalités des poches ou des bretelles, le volume du sac, les matériaux… tout est remis en question. Il ne s’agit plus de pouvoir ranger un ordinateur ou d’optimiser le volume d’un sac, de tout compartimenter ou de tout renforcer, mais bien de raconter une histoire nouvelle, de proposer ou d’évoquer une nouvelle manière de faire. Il n’est pas plus compliqué de se servir de l’un de leurs sacs plutôt que d’un autre : c’est la forme qui dicte l’usage et l’expérience n’en est que plus riche.

Leur « head designer », Emilie Arnault, a étudié le design à l’ENSAAMA Olivier de Serre et ne fait jamais de croquis. Elle travaille directement avec les matières en pliant les feuilles des différents tissus qu’elle a sélectionné. La designer puise ses inspirations dans des formes géométriques, naturelles, organiques, animales et invite, à mon avis, l’utilisateur à revivre ses toutes premières expérimentations.

Ci-contre à gauche, les modèles emblématiques de la marque, avec dans l’ordre : les « Ashokan », « Isar », « Moselle », « Nile » et « Oril ».

Tous les zips sont des YKK, personnalisés au nom de la marque. Ils ne travaillent qu’avec 4 tissus différents : un polyester enduit de polyuréthane (ce qui le rend résistant à l’eau et qu’ils appellent « Obsidian »), un polyester recyclé (appelé « Ecoyarn »), un coton enduit et un tissu à mémoire de forme (« Memory Tech »).

Leur nouvelle collection ne m’a vraiment pas laissé indifférent, j’ai été séduit par la diversité de leur nouvelle gamme et j’ai hâte de pouvoir vous les présenter dans notre boutique 🙂 .

Pour patienter, voici des photos des modèles « Moselle » et « Sormonne », fabriqués dans de nouveaux tissus.

SANDQVIST

Pour ceux d’entre vous qui ne connaîtraient pas Sandqvist, sachez que la marque a été créée en 2004 à Stockholm par Anton Sandqvist, alors ingénieur mécanique.

Lui, son frère et un ami d’enfance s’attachent depuis 15 ans maintenant à fabriquer des sacs minimalistes, fonctionnels et résistants.

Amoureux de voyages et de nature, ils conçoivent d’abord des modèles au style simple et classique, comme le « Stig » ou le « Hege » que vous connaissez forcément (et qui sont encore les bestsellers de la marque).

Depuis quelques temps, la famille Sandqvist met au point des sacs plus urbains, empruntant à l’univers du sportswear des matières plus techniques (du PES 1680D, des zips YKK en nylon, du mesh…) Voici par exemple les modèles « Zack », « Verner », « Ruben » et « Algot » que nous aurons bientôt dans notre boutique et desquels je suis totalement tombé sous le charme 🙂 .

Toute cette nouvelle collection a été fabriquée en Cordura® balistique (1680D) recyclé : oui oui, ça existe ! Souvent la couleur du PES recyclé est moins pétante que celle d’un PES classique, ce qui n’est pas le cas du PES « navy » (bientôt disponible pour tous ces modèles), très profond.

Sandqvist porte une attention particulière aux conditions de travail de ses employés. Ils ne s’en cachent pas, tous leurs sacs sont fabriqués en Inde, au Vietnam ou en Turquie. Mais ils sont membres de la fondation Fairwear, qui veille à ce que leurs entreprises partenaires respectent des conditions salariales descentes et de travail sécuritaires.

Enfin, Sandqvist propose un service de revalorisation des sacs usagés. C’est ce qu’ils appellent « Recollection« . Le principe est très simple : si votre sac est cassé, vous pouvez le faire réparer dans un de leurs ateliers.

Et si vous voulez un sac Sandqvist au design unique, vous pouvez faire un tour sur leur boutique en ligne. De quoi donner quelques bonnes idées à notre équipe 😉 !

Sachez aussi qu’Anton Sandqvist a écrit un livre (sorti l’année dernière), très utile aux couturiers en herbe qui souhaitent apprendre à coudre des choses de manière durable, avec des matériaux résistants (souvent épais).

Ça s’appelle « Heavy-duty sewing » et il nous y montre comment confectionner simplement des objets du quotidien. Du sac de courses basique au sac à dos, tous les patrons et outils utilisés y sont présentés.

J’ai hâte de bientôt pouvoir vous proposer tous ces modèles 🙂 .

N’hésitez pas à réagir à cet article en m’écrivant à cette adresse: thomas@keus-store.com, à très vite pour d’autres nouveautés !

Thomas.

« Heavy-duty sewing » Anton Sandqvist – 2018.